Le mag éco

Fort des bons résultats de trafic 2017 (en progression de 10% sur l’ensemble des trafics maritimes dont 14% sur le trafic conteneurs) et d’une situation financière assainie, HAROPA - Port du Havre a présenté lors de son conseil de surveillance du 30 mars un ambitieux programme d’investissements à la hauteur des perspectives de développement de l’activité.

 

Le Conseil de Surveillance a approuvé ce 30 mars les comptes 2017 du Port du Havre. Le chiffre d’affaires 2017 dépasse 180 millions € (en progression de 1,5%).

Dans un contexte de maîtrise des charges, la marge brute d’autofinancement est en progression et s’élève ainsi à 41, 6 millions €.

 

Ces résultats permettent de relancer un programme d’investissements nécessaires à la poursuite du développement du 1er port français pour le commerce extérieur. Ce programme est structuré autour de deux axes : les investissements d’entretien et de modernisation du patrimoine existant, soit 110 millions € autofinancés par HAROPA – Port du Havre, et les investissements de développement : sécurisation Route/Fer au niveau du croisement de la Brèque (35 millions €), aménagement du PLPN3 et du parc frigo pour les programmes logistiques (15 millions €), extension du terminal roulier (33 millions €), implantation d'usines et d’un hub logistique pour l’éolien en mer (57 millions €), extension finale de Port 2000 (150 millions €), projet Atlantique (85 millions €), nouveau circuit de desserte fluviale via une Chatière (125 millions €) et aménagement du Terminal Croisière.

 

L’enveloppe des subventions contractualisées sur les prochaines années (notamment dans le cadre des CPER et CPIER 2015 - 2020) atteint 115 M€. Ce montant, insuffisant pour contribuer à couvrir l’ensemble des investissements identifiés, justifie le processus de priorisation engagé par le port.

 

 

Photo : Port 2000 © Vincent Rustuel