Le mag éco

Lafarge inaugure la plateforme de gestion, de valorisation et de traitement de déchets inertes de Saint-Vigor d’Ymonville. Un investissement de 14,5 millions € pour revitaliser la cimenterie et augmenter les capacités d’accueil de déblais de construction de la carrière. Notamment les déblais liés aux travaux du Grand Paris.

En effet, le site havrais est idéalement situé sur l’axe Seine, permettant le transport fluvial depuis la capitale. Acheminés par bateau pour limiter les émissions de gaz à effet de serre et assurer la tranquillité des riverains, une partie des déchets du GPE seront valorisés sur le site en réaménagement de carrière.

 

Contribuer au développement de l’économie circulaire

6,5 millions € seront consacrés à la carrière : mise en place d’une grue de déchargement, fabrication d’un quai… Les 8 millions € restants sont investis à l’usine de broyage et permettront notamment de moderniser l’appontement bateau.
La carrière de Saint Vigor d’Ymonville a déjà récupéré près de 45 000 tonnes de déblais en 2016. Plus du double, soit 100 000 tonnes, sont attendues pour 2017.


Lafarge confirme ainsi son engagement en faveur de l’économie circulaire : « Le site de Saint-Vigor-d’Ymonville contribuera au développement de l’économie circulaire dans le bassin havrais en répondant aux besoins locaux en exutoires pour les déchets de chantier. Il offre une solution durable et respectueuse de l’environnement pour le traitement des déchets du projet inédit d’aménagement métropolitain qu’est le Grand Paris », souligne Bénédicte de Bonnechose, Directrice Générale de Lafarge France.

 

 

Photo : Lafarge à Saint-Vigor-d’Ymonville, près du Havre © Eric Houri