Le mag éco

Du 22 au 24 mai, Le Havre Développement se rend à Lyon pour participer à la 5e édition du Plant Based Summit. Coorganisé par l’Association Chimie du Végétal, le pôle de compétitivité IAR et le groupe Infopro, ce congrès associe rendez-vous d’affaires, espace d’exposition et conférences autour des évolutions de la chimie à base de plantes.

 

Sur place, plus de 700 professionnels de toute la chaîne de valeur de l’industrie des produits chimiques biosourcés se retrouveront autour de l’innovation, le co-développement et la mise en œuvre opérationnelle des bioproduits : fabricants, start-up, chimistes, clusters, régions, agences de développement…

 

Plateforme chimique de 1er plan, Le Havre et sa région peuvent ainsi facilement se positionner pour des activités liées à la chimie biosourcée. A condition que les entreprises puissent s’approvisionner avec leur matière première.

 

Etude de gisements : des biomasses diverses mobilisables

C’est pourquoi Le Havre Développement avait lancé en 2017 – 2018 une étude autour de la biomasse non alimentaire. La 1re étape de cette étude a permis d’identifier et de quantifier les ressources durablement mobilisables, en tenant compte des coûts logistiques.

Située dans une région à la fois agricole et forestière, et pouvant importer facilement de la matière via le port, la région havraise dispose de ressources diverses et conséquentes de biomasses non alimentaires, lui permettant d’être compétitive pour des investissements industriels.

 

La 2e partie de l’étude interrogeait les entreprises de la filière pour connaître leurs attentes, leurs besoins pour identifier les facteurs clefs pour l’implantation d’un pilote ou d’un site industriel.

Outre les ressources accessibles de biomasse, la place havraise peut valoriser son expertise dans le secteur de la chimie, avec plusieurs arguments corollaires : des fonciers disponibles sur la zone industrielle portuaire, des infrastructures portuaires adaptées aux vrac liquides, la possibilité de s’intégrer à un écosystème qui comprend des clusters, des formations, des coopérations inter-entreprises, des laboratoires…

 

Résultats de l’étude de gisements accessibles sur demande auprès du Havre Développement, pour les entreprises souhaitant développer des activités dans la chimie biosourcée

Parmi les gisements étudiés : bois forêt – bocage, arbres épars, forêt urbaine – bois déchets – papiers cartons – CSR – miscanthus – taillis de saule – pailles de céréales et colza – menue paille – anas de lin – issues de silo – macroalgues.

 

 

Photo : Vue aérienne d’une partie de la Zone Industrielle Portuaire du Havre © Vincent Rustuel