Le mag éco

Les bons résultats d’HAROPA, groupement des ports du Havre, de Rouen et de Paris, en 2017 ne se démentent sur les 6 premiers mois de 2018 : si le trafic global reste stable avec 45,8 millions de tonnes, des filières stratégiques affichent de belles progression.

Notamment le trafic hinterland de conteneurs, avec un record à plus de 1 million d'EVP*, en augmentation de 1,1% par rapport à la même période de l’année. Ce bon résultat entraîne une croissance du trafic fluvial de conteneurs maritimes sur le bassin de la Seine, qui atteint 76 000 EVP (12,6%).

 

En ce qui concerne le roulier, le terminal havrais a traité 157 000 véhicules (+ 2%). L’armement MSC a lancé en février son service RoRo qui relie deux fois par mois HAROPA à l’Afrique de l’Ouest.

 

Nouvelles offres maritimes, ferroviaires et fluviales

La croisière poursuit son dynamisme, avec 226 000 passagers et 107 escales (+11%), sur les ports du Havre, Honfleur et Rouen. Le nombre de passagers progresse de 7% pour le seul port du Havre (200 000), sur lequel se développe à présent des escales « tête de ligne » (environ 40 sur l’ensemble de l’année grâce à MSC et Princess Cruise).

A fin juin, la croisière fluviale réalise une forte progression avec 52 escales et plus de 5000 passagers contre 42 escales pour l'année 2017.

 

Autres trafics affichant de belles progressions sur le 1er semestre, la campagne de céréales 2017-2018 a généré une augmentation de trafic de 75%, tandis que les agrégats, sables et graviers augmente de 55%, soit 900 000 tonnes.

 

Ces résultats s’accompagnent de nouvelles offres commerciales mis en place par les alliances d’armateurs, plaçant le port du Havre comme 1er port continental à l’import en provenance d’Asie, ainsi que de la côte Est des États-Unis, le Golfe du Mexique et le Mexique, et de nouvelles liaisons fluviales et ferroviaires vers la Suisse et l’Ile de France.

 

* EVP : Equivalent Vingt Pieds, mesure standard des conteneurs

 

 

Photo : Port 2000 au Havre © Vincent Rustuel