Le mag éco

La PME parisienne Osmos a choisi Le Havre pour ouvrir sa 1ère antenne locale. Destinée à couvrir le grand ouest, l’agence havraise va ainsi proposer les solutions innovantes de l’entreprise pour surveiller tous types d’ouvrages en mesurant les déformations structurelles au bénéfice d’une ingénierie comportementale, et participe également à la prévention des risques industriels ou environnementaux.

 

Microfissures, torsions, flexions, vibrations : rien de ce qui peut faire bouger ou déformer un pont, un ouvrage d’art, un monument ancien, un équipement industriel ou portuaire, n’échappe aux capteurs à fibre optique d’Osmos, qui permettent de récolter des données précises en continu et en temps réel sur la santé des ouvrages. Suivi préventif, aide à l’expertise,  levée de doutes, suivi de travaux sont autant de services qui aident aux décisions des acteurs de la construction, de la rénovation ou de la maintenance, que ce soit dans le bâtiment, l’industrie, les infrastructures.

Parmi les références d’Osmos : la Tour Eiffel, le grand magasin La Samaritaine, le viaduc d’Austerlitz à Paris, les immeubles entourant le Ground Zero à New York, ou encore la tour Taipei à Taiwan.

 

En 2017, cette PME d’une trentaine de personnes, filiale du groupe Eren, souhaite « se développer notamment dans le secteur industriel et portuaire », explique Frédéric Lefebvre, responsable de la nouvelle antenne et lui-même normand.

La Normandie n’est pas une terre inconnue pour Osmos qui y réalise déjà un certain nombre de prestations. Ainsi, pour un silo céréalier, il s’agit d’analyser depuis trois ans l’effet des vidanges sur le comportement des cellules pour maintenir l’exploitation. Pour un silo sucrier, Osmos a effectué récemment un contrôle continu durant un mois et demi pour cette entreprise de fondation profonde qui réalisait des forages à proximité immédiate d’une cellule en exploitation, en vue de construire une nouvelle cellule. Des études comportementales sous exploitation courante et sous épreuves de charges ont permis à un industriel du secteur de la chimie de s’assurer de la stabilité d’une passerelle en béton armé de son poste d’accostage, en vue de futurs travaux.

 

Implantée au Havre dans la pépinière d’entreprises du Vaisseau, à proximité du centre-ville et de la zone industrielle et portuaire, la nouvelle antenne compte recruter de 2 à 5 personnes d’ici 2 ans et développer la démarche préventive : elle permet de « mieux maîtriser les risques, de réduire les budgets de maintenance et d’optimiser les plans de gestion de patrimoine ».

 

 

Photo : Pépinière d’entreprises Le Vaisseau © Vincent Rustuel