Le mag éco

Le Havre, future place pour la construction et/ou la réparation de grands yachts ? La question peut sembler saugrenue alors que la majeure partie de la flotte mondiale de grande plaisance croise en Méditerranée et non en Manche.

Pourtant, cette question s'est posée lors d’une réflexion commune entre le Grand Port Maritime du Havre, la Chambre de commerce et d’industrie, la Chambre des métiers et de l’artisanat et Le Havre Développement notamment autour des formes de radoub du port : des infrastructures avec des capacités rares d’accueil de navires de grande dimension. Ceci alors que la tendance est aux bateaux de plus en plus grands, avec des méga yatchs allant désormais jusqu’à 180 m de long.

 

Le marché de la grande plaisance est en pleine expansion et offre des retombées économiques considérables, le coût d’une escale de repair - maintenance et / ou refit d’un yacht – c’est-à-dire la réparation, la maintenance, la modification du bateau selon les demandes des propriétaires - se compte en millions, voire en dizaines de millions d’euros, entre la mécanique, l’entretien de la coque, les travaux de pont, la personnalisation des aménagements et des décorations intérieures….

 

Est-il pour autant une opportunité de développement économique pour la région havraise ? Pour répondre à cette question, il fallait mieux comprendre ce marché – ses clients, ses acteurs, ses tendances, ses besoins, les processus de décision – et voir ensuite si Le Havre peut être une réponse pertinente selon ces paramètres.

 

Pour résumer les conclusions de l’étude : la création d’un chantier de construction au Havre est très faiblement probable, au vu du leadership des chantiers allemands et italiens. L’implantation de chantiers de maintenance semble plus envisageable, grâce aux infrastructures portuaires mais également l’attractivité de la ville pour l’accueil à long terme des équipages pendant le chantier, une condition essentielle pour attirer les navires.

De plus, si plusieurs compétences locales peuvent être transposables dans certaines conditions aux besoins de chantiers intégrateurs, il est possible de développer une culture « Yachting » au niveau des entreprises, pour être en accord avec le niveau d’exigence de ce marché et permettre à nos entreprises de diversifier leurs débouchés économiques.

 

C’est pourquoi la Chambre de commerce et d’industrie Seine Estuaire, en partenariat avec la Chambre de Métiers de Seine-Maritime, organisent pour les entreprises normandes une journée de sensibilisation à la grande plaisance le 20 juin au Havre. 

L’objectif : à court/moyen-terme, faciliter le développement de nos entreprises et leur permettre d’acquérir de l’expérience sur ces marchés en travaillant à l’extérieur du territoire. A plus long terme, développer les compétences locales et disposer ainsi d’une offre territoriale complète pour pouvoir prospecter et implanter un chantier intégrateur au Havre.

 

Réunion de sensibilisation des entreprises normandes aux marchés de la grande plaisance le 20 juin à 18 h 00 à la CCI Seine Estuaire, 181 quai Frissard – Le Havre.

 

* La grande plaisance concerne les bateaux de plus de 24 m.  

 

Photo : Montage d'un yacht en Baie de Seine ©  Vincent Rustuel - iStockphoto

 

Titre 2

Fusce placerat sem ut lorem fringilla, vulputate facilisis arcu dapibus. Curabitur blandit tempus massa at malesuada. Ut ultrices velit eu turpis vestibulum faucibus. Nam viverra elit nec molestie elementum. Duis a molestie tellus. Mauris a velit facilisis, varius metus at, commodo massa. Curabitur eget pulvinar nulla, et pulvinar felis. Suspendisse semper varius ex sit amet interdum. Aliquam aliquam lorem nec ante porta, id rhoncus enim luctus. Sed tristique justo in condimentum pretium. Fusce eget tortor eros. Quisque nec nisi sit amet leo euismod egestas nec a neque. Donec eu ex nunc. Nam orci orci, mattis quis viverra sit amet, aliquam consectetur ex.

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.